mercredi 15 février 2012

Cavale !

Je me la joue façon Jean-Claude Pirotte, le point d'exclamation en plus, pour rassurer mes aficionados qui, par centaines de milliers, s'inquiètent anxieusement de ma disparition inquiétante : oui, j'ai bien disparu ; oui, je suis en cavale. Je me porte aussi bien que possible, malgré les trois ou quatre balles reçues au cours de rencontres fortuites avec des représentants un peu chauds des polices américaine et canadienne. Je remercie pour sa protection la gendarmerie française, spécialement le maréchal des logis chef Ludovic Cruchot et ses hommes, de la brigade de Saint-Tropez, en mission extraordinaire.

Quelques rapides clichés d'une bourgade traversée au cours de mon périple. 

L'entrée du Cours Mirabeau à Aix-en-Provence (Photo : Clyde Barrow)


Bonnie Parker au marquage des lieux du crime (Photo : Clyde Barrow)


La suite de mes aventures au prochain numéro, si Dieu nous prête vie...

7 commentaires:

  1. Faites entrer la chaussée ?

    C'est quelle pointure ?

    J'entends donc une affaire en cours, tiens donc, bizarre, vous avez dit bizarre ?

    Que de questions déjà, lors de la Grande Dépression de 1929 pour tous ces gens, comme nous dirions maudits, parce qu'infréquentables, parce que marginaux sur ces ponts et chaussées de vulgarités polies et de soupirs heureux.

    Permettez-moi, cher et tendre écrivain public, rectifier le tir, la rame.. et en profondeur ( ne lésinons pas sur la marchandise ! ), où s'accroche la demoiselle Bonnie, tant bien que mal entre Wallonie et Paris.. Namur Namen ! Ah ! Le Grand Parlement ! La Grande Dépression ! Nous voilà partager Sambre et Meuse entre faille et tremblement, sur la ligne du courant, pont de Jambes et sang neuf !

    Que ce Festival International du Film Francophone est beau en cette période de carnaval, n'es-ce pas..
    Clap Clap Clap on tourne on se retourne ! On cavale, on cite aussi :

    JC Pirotte : " Nous ne possédons pas ce que nous tremblons de perdre " ( extrait 1 de Cavale " édition Table Ronde " )
    " Toute confidence exige d'être méritée " ( extrait 2 de Cavale " édition Table Ronde " )

    Faites tourner bonne mère ..

    RépondreSupprimer
  2. Vous avez un traducteur Yanka?

    RépondreSupprimer
  3. C'est pas Noel pour tout le monde on dirait.

    RépondreSupprimer