samedi 14 janvier 2012

Allons z'enfants de la rumeur

« Je vous hais. Compris ? »   
Eva Joly aurait été pressentie pour être le modèle du prochain buste de Marianne. En effet, la figure allégorique de la République se doit de représenter l'état de la France ; or, la France est pas mal amochée, vieillie, usée, fatiguée. Elle importe aussi désormais plus qu'elle ne produit, y compris ses enfants. Qui mieux qu'Eva Joly pour représenter cette France qui dégringole ?

Yvette à donf !
La France serait sur le point de perdre son précieux triple A. On se rappelle que Nicolas Sarkozy a fait de la conservation du AAA un enjeu personnel. Ne disait-il pas cet automne encore : « Si nous perdons le triple A, je suis mort » ? Ah, on me souffle dans le casque que la France a perdu son triple A. Merde alors ! Grand deuil à l'Élysée, j'imagine ? On débite du sapin dans la cour ! Non, paraît-il, ce ne serait finalement pas bien grave, d'autant moins que si le pays a bel et bien perdu son triple A, les gays du pays, c'est-à-dire vous et moi, sont en train de l'acquérir grâce à cette proposition très élyséenne, très fleur bleue aussi, d'inscrire au programme de son candidat le mariage homosexuel. Nous voilà rassuré. Tout va bien en France. Yvette, accordéon ! 

Un ancien de la Marine
Certes, la France a perdu son triple A. L'élection en mai prochain, au poste suprême, de Marine Le Pen, serait susceptible selon les spécialistes de lui rapporter (à la France) un quadruple ß et des lendemains qui chantent, puisqu'en France, on le sait, tout finit par des chansons. À ce propos, il se murmure à mort que dans l'ombre la plus sombre, des intellectuels haineux et des poètes haineux auraient été conviés à se pencher sur le nouvel hymne haineux de cette France haineuse. Pour l'air, ce serait basé sur une musique de Haydn (ça fleure bon la haine, ce nom-là, et le terroir !). Quant aux paroles... Le premier vers du premier couplet pourrait être, sur une proposition du musicien agenois Francis Degrel, quelque chose comme Franceland, Franceland, Hubert à Alès. On se débrouille comme on peut. N'est pas Boche qui veut. Et l'Allemagne possède toujours son triple A. Lalalère !

23 commentaires:

  1. Réponses
    1. Comme c'est amusant http://the-big-fisherman.blogspot.com/

      Supprimer
  2. C'est quoi ce délire ? C'est quoi ce billet de merde ? ( Enlevez-moi cette sorcière du cargot sinon je saute à l'eau captain Yanka ) Puis vous êtes gay maintenant c'est nouveau ça ? Et c'est qui l'autre dindon là, en bas, l'ancien de Marine ?

    Putain j'ai la nausée

    RépondreSupprimer
  3. Mais non, il est très bien, ce billet ! Très frais, très champêtre…

    RépondreSupprimer
  4. Bon sang cet humour de bon matin ça passe mal, j'ai la gorge nouée, je suis verte.

    Bon et le Maréchal là, j'en ai déjà plein les fichus dossiers de mon grand-père, en long en large et en affiche, c'est vaseux la goutte qui déborde, ce trop plein... comme on dit.

    Comme disait Borhen's il n'y a que les enculés qui tirent sur les pédés.

    ( j'ai vraiment horreur de cette aigreur )

    Vous me ferez bien après la rencontre du troisième type la rencontre du triple A monsieur Yanka ? Parce que quitte à doubler la mise autant faire une reprise en triplette, ça fout moins les boules...

    Bonne couture ! Et attention au cochonet on ne sait jamais dans quel coin il peut se fourrer !

    Regardez-moi ça, je dis vraiment n'importe quoi, ce billet m'a mis la tête à l'envers.. et le cul dans le sac .. ( quelle merde ! )

    RépondreSupprimer
  5. Ah bon et moi je ne suis plus votre amie ?

    Je ne savais pas que la critique invalidait l'amitié.. Première nouvelle !

    ( votre n'est pas pourri il me fout la gerbe c'est pas pareil ! cette face de rat d'Eva Joly me donne de l'urticaire c'est comme ça )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. T'énerve pas comme ça, ma colombe : les gens vont croire qu'on se tape en live notre première scène de ménage. Je soignerai ton urticaire, moi. J'ai de vieilles potions scandinaves dans mon laboratoire.

      Supprimer
  6. On pourrait peut-être ce faire un buffet par la même occasion...Monsieur Goux.

    Histoire de rester dans le ton.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très bon, le thon ! Sauf que celui présenté n'est pas frais...

      Supprimer
  7. L'horloge est déréglée ?

    S'il vous plaît vous ne pourriez pas corriger mes fautes d'orthographe avant de valider mes commentaires ( sauf les exprès faut deviner rire ) Monsieur Yanka !

    Bien vu pour le thon c'est exactement ce que je laissais entendre et merci pour la colombe et ce qui suit c'est adorable ça me réchauffe les sens .. je suis comme par magie apaisée ..

    - " ce " faire un buffet ô comme j'ai honte :(
    - et j'ai omis le mot " billet " après votre (...) n'est pas pourri :(

    ... pouvez pas faire quelque chose..., Darling ? ( je suis à genoux là je supplie, mais n'en profitez pas hein .. )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hélas ! beauté gracieuse et inspirante, volubile enfant de la balle et des toasts aux hannetons, je ne puis rien pour vous (en dehors de ce que nous savons) et votre orthographe à l'occasion vaseuse (vous tapez trop vite sur votre petit BB avec vos doigts manucurés) : la maison Blogger n'offre pas le service d'éditer les commentaires. Je vous corrigerai donc autrement : une petite fessée, peut-être ?

      Supprimer
  8. Une fessée ? Essayez-donc et vous allez voir de quel doigt je vais vous chauffer la tige de la mouche qui vous a piqué..

    Rappelons donc la définition du hanneton qui vient du francique hano, COQ :
    Insecte coléoptère très commun en France, c'est à dire BANAL, l'adulte, qui apparaît entre Avril ( où il est suggéré de ne point se découvrir d'un fil d'après les anciens.. ) et Juin, et la larve ou vers BLANC, qui vit sous terre pendant 3 ans, sont herbivores et très nuisibles.

    Mes doigts ne sont pas manucurés pour votre gouverne, mais manuscrits, rongés : j'ai un sens tout du moins développé pour la dégradation, l'usure, je trouve cela érotique : c'est mon côté Bouddha ( je recycle ) un peu comme la poule avec l'oeuf...

    Tiens, et à ce sujet, mon petit chocolat fourré, dites-donc à Eva d'aller se faire cuire un oeuf chez les grecs et de leur refiler la recette de l'omelette norvégienne, elle s'y connaît un rayon.

    Je m'en vais faire ma tournée des " cul béni " et je repasse...( j'ai un faible pour la soutane ) .. bisou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si vous pondez des oeufs, évidemment... Pour le côté Bouddha, n'en faites pas trop, du moins pour l'expansion : ce bonhomme-là mangeait trop gras. Il ressemblait à un hanneton, finalement.

      Votre "petit chocolat fourré" ? C'est mimi, ça ! Mais fourré de quoi, that's the question !

      Je m'achèterai une soutane, promis. Et je vous (con)fesserai, pour en revenir au panpan cucul du début.

      Supprimer
  9. On a perdu le triple A mais on va autoriser le mariage homosexuel (gay, je n'y arrive pas, j'ai connu des homos tristes).
    Prochaine étape: on aura perdu le double A mais on autorisera la burqa?
    La suivante: on n'aura plus qu'un seul A mais en échange les bistrotiers pourront servir la bière avec un faux-col à 5,5% de TVA.
    Tout est une question d'équilibre.

    RépondreSupprimer
  10. Vous connaissez cucul la praline mon bon Chéri ? On ne sait jamais trop sur lequel on tombe..


    La praline belge a été inventée et baptisée « praline » en 1912, par Jean Neuhaus, confiseur belge. La société Neuhaus avait été fondée en 1857, par un autre Jean Neuhaus, d'origine suisse, grand-père du précédent, en association avec son beau-frère qui était pharmacien. Ils vendaient à l'origine des confiseries pharmaceutiques (bonbons contre la toux, réglisse contre les maux d'estomac, etc.).

    Bien que fabriquée en série, la praline tient plus de l'œuvre d'art que du bonbon. C'est un montage à base de chocolat. Il existe une telle variété de formes de pralines qu'il n'en existe pas de définition légale.

    Il existe des pralines fourrées à la crème, à la crème au beurre, à la ganache, à la pâte pralinée, à la liqueur, au café, avec morceaux de fruits ou de fruits secs, au caramel, mais certaines ne sont faites que de chocolat ou, par exemple, de massepain.

    Parmi les pralines les plus célèbres, on trouve les manons (fourrées avec de la crème aromatisée), les gianduja, les truffes, etc.

    Bien que ce ne soit pas toujours le cas, les pralines sont souvent vendues dans des boîtes adaptées appelées ballotins.

    La praline est parfois appelée Bouchée de chocolat ou bonbon de chocolat.


    L'important ne sont pas les premiers maux mais le dernier mot.. le mot d'amour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne m'imagine pas en train de vous faire, ma louve des plages, un exposé sur le pistou ou la pissaladière... Dans le genre praline, j'aime assez les truffes. À vrai dire, je m'en jetterais 20 d'affilée dans le gosier. Et les pralines avec de la liqueur dedans, surtout si c'est du VRAI chocolat (autrement dit : belge).

      Là-dessus, je rentre au presbytère : j'ai des soutanes à repasser.

      Supprimer
    2. N'importe quoi, vraiment ! Le terme de praline a été inventé au XVIIe siècle, à Montargis, par son inventeur, ex-confiseur du duc de Praslins.

      Supprimer
    3. Oui Didier, mais la praline de ce Praslin était une friandise à base d'amande et toute difforme. Rien à voir avec la praline belge que nous connaissons et qui est bien une invention de Neuhaus et dont l'ingrédient principal est le chocolat.

      Supprimer
  11. alors on est content par la nouvelle loi, bein félicitation vous allez pouvoir célébrer vos pétage de cul en public

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà un commentaire en plomb comme je les aime. J'y songerai le jour où je distribuerai mes Awards.

      Supprimer